Développement personnel

Se libérer des étiquettes.

étiquettesLes étiquettes, ces mots qui nous caractérisent, qui nous collent à la peau, souvent depuis tout petit. On a conscience de certaines, d’autres non et souvent on les prend comme acquises et véridiques. Elles peuvent devenir un poids qui nous empêche de nous épanouir, de devenir la meilleure version de nous-même.

Il est temps de mettre à mal ces mots qui nous entravent pour devenir réellement la femme qui se cache au fond de nous et qui attend qu’on la libère pour qu’elle puisse s’exprimer et faire toutes ces choses qu’elle n’ose pas faire.

1 . Qu’est-ce que c’est au juste une « étiquette »?

femme
raychan

L’étiquette est un mot donné par les autres (parents, professeurs, amies, famille, etc …) pour nous qualifier ou un mot que l’on s’attribue soi-même suite à une mauvaise expérience.

 » Tu es nulle », « tu n’es pas faite pour les études », « tu es un souci pour moi », « tu es plutôt littéraire que matheuse », « déjà bébé tu étais difficile, tu pleurais tout le temps », « tu es timide, introverti », « tu ne sais pas parler en public », etc …

La liste est longue de tous ces mots que l’on s’est vu attribuer par les autres et qui nous ont classés dans une certaine catégorie. Longtemps répétés par ces adultes, ont les a acquises comme véridiques. Notre société est ainsi, elle classe dans de petites cases chacun des individus et reste ainsi immuable.

« Cela ne sert à rien que j’étudie, l’école n’est pas faite pour moi », « je ne vais pas réviser en maths cela ne sert à rien je ne suis pas matheuse, je n’y arriverais jamais », « je ne peux pas parler en public je suis timide. » etc ….

Ces mots vont, ainsi, s’incruster dans nos pensées, dans notre façon d’agir et de nous comporter. Ils nous empoisonnent et nous empêchent de réaliser certaines choses et d’exprimer notre plein potentiel.

2. Comment ces étiquettes nous empêchent d’exprimer notre plein potentiel.

dmitry-ratushny-57336-unsplash.jpgLe problème est que lorsque l’on se raconte une histoire depuis une longue période, on finit par y croire. D’ailleurs, notre corps agira, bougera en fonction de cette étiquette car nous sommes cohérents face à la façon dont nous nous définissons.

Par exemple, lorsque l’on croise une personne qui a vraiment très peu confiance cela se voit physiologiquement: elle ne regarde pas dans les yeux, elle regarde vers le sol, marche de façon courbée, etc …

Ces croyances affectent notre potentiel et ferment la porte à tout ce que nous serions capables de faire. Par exemple, je me qualifie comme quelqu’un de timide, je ne me lancerais jamais dans une activité qui me pousse à m’exprimer comme le théâtre (sauf lorsque je décide de faire changer les choses) alors que j’ai au fond de moi le désir d’en faire et de me produire devant les gens. Je peux avoir entendu depuis toute petite que je suis nulle et que je n’arriverai jamais à rien, de ce fait, je n’envisage pas de faire des études alors que mon rêve d’enfant est d’être médecin.

3. Comment se libérer de ces étiquettes?

femme dit stop
isaiah rustad

Pour pouvoir se libérer, il faut d’abord s’en rendre compte, en prendre conscience.

Pour cela, commence par réfléchir à tous ces mots négatifs entendus depuis l’enfance. Par exemple, ce que tes parents te disaient. Comment parlaient-ils de toi? Comment te définissaient-ils? Si tu avais des frères et sœurs, que disaient-ils de toi? ( la râleuse, la rêveuse, etc …) Idem pour tes professeurs, avaient-ils des mots négatifs envers toi?

Toi-même, as-tu un regard positif envers toi?  T’empêches-tu de réaliser ou faire certaines choses parce que tu ne t’en crois pas capable ou parce que tu penses qu’elles ne sont pas faites pour toi?

Ensuite, pense à la personne que tu aimerais être. Ferme les yeux et visualise-toi de la manière dont tu agirais, ce que tu ferais si tu n’avais pas de craintes ni d’a priori. Que ferais-tu? Comment marcherais-tu? Comment parlerais-tu?

Après avoir écrit, pensé et visualisé tout cela, il est temps de passer à l’action. Tu veux faire quelque chose qui te plaît mais tu n’oses pas car tu penses à ton étiquette négative? Il faut se dissocier de tes pensées négatives. On peut refuser une pensée en la remplaçant par une autre.  Force-toi à penser le contraire et visualise-toi de ta manière « idéale ». Tu as peu confiance en toi? Agis comme la personne que tu voudrais être. Au début cela te mettra mal à l’aise, puis, à force tu y croiras et tu aimeras cela.

Conclusion.

liberté
aditya saxena

Tu as un mal-être car tu ne vis pas de la façon dont tu souhaiterais, tu t’empêches certaines choses, tu as renoncé à certains rêves et cela te ronge? Prends la décision de changer les choses, passe à l’action, cherche des solutions pour ne pas continuer à vivre comme cela. C’est en faisant des actions que l’on atteint un certain niveau de certitude. Pour cela, il faut agir avec foi, avec enthousiasme et vouloir au plus profond de soi évoluer et surtout avoir la conviction que tu y arriveras.

Le passé est le passé, tu as reçu de mauvais messages qui ont erronés ta façon d’être, mais, tu as le pouvoir de modifier ces messages et changer tout cela. Rien n’est définitif un ancien timide peut devenir une personne sûre d’elle, confiante n’ayant pas peur de parler aux autres. Une personne ayant échoué à l’école peut reprendre son cursus, faire des formations, passer des diplômes et réussir. Rien n’est immuable! Avec la volonté, en changeant sa façon de penser tout est possible. Cela prendra un peu de temps, on ne se transforme pas en un claquement de doigts, mais, en y travaillant, en faisant chaque jour des actions tu parviendras petit à petit à modifier tes étiquettes pour choisir celles que tu as voulues.

« Etre libre, c’est aussi ne pas agir en fonction du regard d’autrui. » Frédéric Lenoir

Pour aller plus loin: (clique sur l’image)

                                         

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s