Développement personnel

« Ma vie en réalité »: ce qu’il faut retenir du livre de Magali Berdah.

Magali BerdahMagali Berdah , 37 ans , maman de trois enfants, est la créatrice de la société Shauna Events et est chroniqueuse dans l’émission Touche Pas à Mon Poste sur C8.

Ma vie en réalité, son roman autobiographique est sorti le 6 juin dernier.

Personnage souvent critiqué car elle gère les personnalités du petit écran et notamment les candidats de la téléréalité.

Si je m’intéresse à son livre dans cet article c’est qu’il faut souligner le brio de son parcours, une femme partie de rien qui a su construire un véritable empire.

Que l’on aime ou non la personne, que l’on s’intéresse ou que l’on déteste la téléréalité et tout ce qui va autour, il faut tout de même retenir certains points essentiels de son livre qui sont un exemple en développement personnel, dépassement de soi et force du mental.

1 . Résumé du livre.

Magali BerdahQuatrième de couverture

« Je m’appelle Magali et je suis maman de trois enfants. Ma mère était femme de ménage. Elevée par mes grands-parents, j’ai été kidnappée à l’âge de huit ans. J’ai connu le chômage, la faillite et l’expulsion. On peut dire que la vie ne m’a fait aucun cadeau. […] »

De son enfance à Saint-Tropez chez ses grands-parents, aux situations de crise, à la création de Shauna Events jusqu’au plateau de Touche Pas à Mon Poste, Magali nous livre son parcours.

2. Ce qu’il faut retenir.

Ma vie en réalité livreJe trouve qu’il y a d’excellents points à retenir de son livre en matière de développement personnel, de réussite et de création d’entreprise.

  • Avoir des enfants ne bloque pas pour réussir une carrière, être une femme active, monter une entreprise. Souvent et bien malheureusement, certaines mettent de côté leurs rêves en se disant que c’est trop tard car elles ont des enfants. Magali le démontre nettement dans son livre, elle est la maman de 3 jolies jeunes filles. Avec persévérance, en mettant un peu plus de temps on peut réussir sa carrière, être une mère aimante et présente pour ses enfants et monter une entreprise.
  • On peut être une femme, une épouse, une mère et une business girl. Pourquoi devrait-on être uniquement maman ou chef d’entreprise? Epouse ou business girl? Magali nous démontre que nous pouvons toutes mettre chacune de ces casquettes et pas forcément devoir faire un choix. Oui nous sommes des femmes, des mères, des sœurs, des épouses et nous pouvons aussi réussir professionnellement.
  • Malgré les coups durs, il ne faut pas rester statique et déprimé. C’est vraiment le point important qu’il faut retenir de son livre. En effet Magali a connu la faillite, le chômage, le surendettement, l’expulsion, elle a été victime d’escroqueries, etc … Et pourtant, tout cela ne l’a pas arrêté. Elle n’a pas baissé les bras, elle a continué à chercher des solutions, à travailler d’arrache-pied pour sortir de ces situations de crise. Elle nous démontre qu’il est toujours possible de continuer et qu’il y a toujours un autre chemin qui s’ouvre lorsque l’on n’ abandonne pas. Lorsque sa société voit le jour,  elle est sous interdit bancaire et se bat auprès de la Banque de France pour que sa banque l’autorise à ouvrir un compte de société. Aucun rêve, aucune solution ne viendront si vous restez chez vous déprimé par une situation compliquée.

« Malgré tout, je m’efforce d’y croire. Un instinct me souffle qu’il y a bel et bien quelque chose à tenter, en dépit de cette succession d’échecs. » p109

  • Sortir de sa zone de confort est primordial. Voilà un autre point très important à souligner. Magali, au début de sa carrière professionnelle, travaillait dans les assurances, c’était son domaine, sa zone de confort car c’était là où elle excellait. Pour elle, elle ne savait faire que ça et pourtant, à cause d’escroqueries dont elle fut victime, elle s’était retrouvée surendettée. C’est alors qu’elle rencontre une candidate de téléréalité et que son destin va changer. Elle qui, pourtant ne connaît rien de ces émissions et des réseaux sociaux, invente un nouveau métier: « aider ces jeunes vedettes à rester visibles pour les transformer en influenceurs » sur les réseaux sociaux. On peut dire que Magali a fait un bon en dehors de sa zone de confort. Elle abandonne le métier qui la sécurisait car elle le maîtrisait pour se lancer dans un domaine totalement inconnu. Parfois, certaines choses nous font peur, nous n’osons pas nous lancer et pourtant si nous avions continué, la réussite se serait sûrement trouvée juste derrière. Il ne faut pas avoir peur de l’inconnu, le tout est de tout faire pour l’apprivoiser. Sortir de son quotidien pour faire naître à nous de nouvelles opportunités.

« Pourtant, je n’ai aucune envie de baisser les bras. Ma nature, d’ailleurs, me l’interdit. Ce qui est dit doit être fait: je n’abandonnerai pour rien au monde […] . » p104

  • Travailler, il n’y a pas de recette miracle. Ce qui ressort de son livre c’est que Magali est une grande bosseuse, elle ne compte pas ses heures et s’investit à fond dans ce qu’elle fait. A travers son livre, on constate qu’elle a ramé avant d’y arriver. Lorsqu’elle crée son entreprise Shauna Events, elle ne connaît rien du monde de la téléralité. Quelles sont les émissions? Qu’est-ce qui s’y passe?  Qui est aimé ou détesté? Ainsi, elle a appris, appris sans cesse pour connaître ce milieu ainsi que les réseaux sociaux.

« Et pour commencer, je dois absolument en apprendre plus sur l’univers de la téléréalité qui, pour décrié qu’il soit dans certains milieux, n’en triomphe pas moins depuis quinze ans . » p109

  • Magali BerdahNe pas rester sur ses acquis. Alors que sa société marche de plus en plus, elle ne s’arrête pas là. Elle ne reste pas sur ses acquis et ne se satisfait pas uniquement d’un début de réussite. Elle continue son travail et démarche alors des personnes connus du petit écran pour élargir son domaine de compétence, ainsi que des artistes dans le domaine musical. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’une fois un objectif atteint, il faut continuer de grandir, d’évoluer et se lancer d’autres objectifs.

Par exemple, une personne qui s’est fixée pour objectif de perdre 10kg, se met à suivre un régime, change son mode d’alimentation, se met à faire du sport et finit par atteindre son but. Si elle se satisfait uniquement de cela et reprend son ancien mode de vie, arrête le sport, elle reprendra alors tout le poids perdu. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il ne faut pas rester sur ce qui a été obtenu ou réussi et une fois l’effort atteint tout abandonner. L’être humain est fait pour grandir et évoluer sans cesse.

Et Magali continue sans cesse cette évolution et apprend de nouvelles choses puisqu’elle est, à présent, chroniqueuse pour l’émission Touche Pas à Mon Poste.

Conclusion.

Magali BerdahIl est important de lire des livres autobiographiques car ils nous apportent beaucoup, hormis l’histoire de l’auteur, c’est un excellent indicateur sur sa personnalité et sa manière de penser. Apprenez des personnes qui ont excellé dans leur domaine cela vous apportera énormément.

J’ai apprécié lire le livre de Magali Berdah car il est un exemple sur la réussite, la puissance du mental, la volonté et la motivation. Hormis le côté téléréalité qui peut ne pas plaire à toutes, sachez repérer dans sa vie et son parcours ce qui lui a permis de construire une entreprise qui cartonne. Son autobiographie est le témoignage qu’avec de la persévérance, du travail, de la passion et une volonté de changer son destin; on peut modifier totalement le cours de sa vie.

Chacune de nous possède en elles la capacité de réussir, de bâtir et de façonner sa vie de la manière qui lui plaît.

« On peut rencontrer de lourdes difficultés familiales et tracer néanmoins son chemin dans la société. » Magali Berdah p42

 

Si tu es intéressée par son parcours clique sur l’image:

Pour aller plus loin, retrouve l’article: Ces femmes parties de rien et qui ont construit un empire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s